Voilà déjà un mois que nous vivons confinés, et il va sans dire que cela perturbe nos animaux de compagnie. Nos chats, qui ont l’habitude d’avoir leur royaume (notre maison) à eux tout seul à longueur de journée pendant que nous partons chasser leur pâtée, se retrouvent à devoir partager leur espace avec vous à longueur de journée. On le sait, cette situation impacte nos vies et nos relations. Voici donc un petit article pour vous aider à gérer au mieux le quotidien avec votre chat, et même si le retour à la « normale » est encore à l’horizon sans savoir vraiment si on s’en rapproche réellement, il va falloir penser à préparer l’après confinement.

Les bienfaits de la cohabitation permanente

Qui n’a jamais rêvé de longues journées à se prélasser au son des doux ronronnements de son chat ? En cette période de stress,  la présence de nos animaux nous apporte du bien-être, nous détendent et nous rassurent. Rester en permanence avec notre chat nous apporte alors un avantage : des interactions à l’heure où il est préférable de s’éloigner les uns des autres, des câlins, des bisous, une présence, des rires et des séances de jeux, et travailler avec notre fidèle compagnon sur les genoux, le bonheur absolu. 

Pour les chats qui ont l’habitude de rester seuls à la maison pendant toute la journée et qui ne sortent pas, avoir la présence de leur humain pendant la journée change également leur quotidien : plus de câlins, plus de jeux, de l’attention, des interactions dans la journée qui leur apporte du bonheur.

Les avantages sont nombreux, mais si l’on souhaite que tout se passe bien sur le long terme, il faudra veiller à ne pas sur-stimuler et sur-solliciter nos chats, au risque de voir apparaître des problèmes de comportement et de cohabitation.

Quelles conséquences innattendues

En manque d’interaction sociale, en demande de réconfort, ou encore dans une bonne intention de vouloir occuper notre chat (ou nous occuper nous-même), à vouloir constamment les caresser, les attraper, et embêter, il est possible que l’on devienne fatiguant pour notre chat.

Beaucoup de chats ont déjà du mal à supporter que l’on cherche à les saisir en temps normal, alors en période de confinement avec notre présence permanente, le nombre de fois où l’on va demander leur attention se verra probablement augmentée. Vous adorez votre chat, votre chat vous adore, mais il y a des limites à ne pas dépasser.

Votre chat semble irritable ? Il présente des signaux de stress ? Il vous fuit ? Il cherche à vous tenir à distance d’une façon « courtoise », et si vous ne respecter pas cela, vous risquez l’agression, dernier moyen pour votre chat de vous faire comprendre que vous l’étouffez un poil trop ces derniers temps. Si ces chats seront ravis de se retrouver à nouveau seuls dans leur royaume après le confinement, ce n’est pas le cas de tous.

Pendant ce temps, les chats les plus dépendants seront de plus en plus accrocs à vous et c’est lui qui va vous étouffer avec ses demandes d’attention et ses sollicitations permanentes, du simple câlin au squattage de clavier jusqu’aux miaulements intempestifs. Malheureusement, ces chats vivront mal l’après confinement car ils perdront l’être le plus cher de leur monde : vous. S’en suivront détresse et frustration.

Préparer l'après-confinement

Tout est histoire d’équilibre : ni trop, ni trop peu. Il est important d’entretenir l’autonomie de votre chat et de bien respecter ses signaux : éviter de passer la journée à le papouiller pour éviter de le solliciter à longueur de temps, et ne pas trop le déranger.

Nous avons tous la capacité d’observation pour voir que nous sommes trop envahissant, que c’est trop pour notre chat, alors plus que jamais c’est le moment de se contenir et de ne pas le déranger (encore plus pendant qu’il dort). 

Astuce : n’imposez pas l’interaction à votre chat, mais proposez lui en tendant la main dans sa direction. C’est ce que l’on appelle le test de consentement : votre chat vient se frotter ? Il tend le cou dans votre direction ? C’est qu’il a bien envie d’un câlin. Il vous snobe ? S’en va ? Se tend et tient sa patte prête à taper votre main ? Laissez le tranquille.

Entretenir l’autonomie de votre chat est important pour préparer l’après confinement, alors ne cédez pas à toutes les demandes de câlin de votre meilleur ami. 

 

En prêtant attention aux signaux de votre chat, vous verrez que les interactions seront moins nombreuses, ce qui peut générer un peu de frustration chez nous les humains. Mais rien n’est plus satisfaisant que de vivre une relation de respect mutuel avec son chat et de savoir que vous n’êtes pas source de stress pour lui.

Vous rencontriez des difficultés avec votre chat avant le confinement (besoins hors litière, miaulements intempestifs, agressivité, …) et votre présence n’arrange pas les choses ? Il développe des comportements gênants depuis que vous êtes en permanence à la maison ? 

Je suis là pour vous aider et vous accompagner avec votre chat, grâce à une solution en ligne et des rendez-vous en visio’, pour un retour à l’équilibre et une cohabitation harmonieuse avec votre meilleur ami !